Les défauts tridimensionnels

On peut considérer que le remplacement d’une partie du cristal par un volume d’un composé différent est un défaut tridimensionnel. Ce composé «étranger» peut différer du cristal par sa nature chimique et/ou cristallographique et peut être soit un précipité soit une inclusion.

Les précipités sont des particules de seconde phase qui sont formés par combinaison entre les atomes du métal et les atomes des éléments d’alliage.

Les inclusions correspondent à des impuretés qui proviennent généralement de son élaboration depuis l’état liquide. Ce sont souvent des sulfures, des oxydes ou des silicates.

Le croquis ci-dessous représente schématiquement deux types de précipités. Les précipités cohérents présentent une continuité cristallographique avec la matrice (les réseaux cristallins de la matrice et du précipité sont semblables mais leur paramètres de maille peuvent être différents ce qui entraîne une distorsion élastique de la matrice). Les précipités incohérents n’ont aucune relation cristallographique avec la matrice. Les inclusions sont toujours incohérentes. Enfin, les précipités semi-cohérents ne présentent une cohérence avec la matrice que selon certains plans.

La taille et la distribution des précipités jouent un très grand rôle dans les propriétés mécaniques des matériaux (voir le Chapitre VI).

image/svg+xml paramètrede maille précipité matrice
Différents types de précipités : cohérents et incohérentsInformations[1]