De la Thermodynamique aux Procédés : concepts et simulations.

Droite opératoire de rectification

Soit un plateau dans la section de rectification[1].

Considérons le système composé des plateaux 1 (condenseur) à (système entouré dans le graphique ce dessus). Ce système reçoit de la vapeur à partir du plateau situé juste en dessous de , et cède de la matière à travers le distillat[2] et le liquide quittant le plateau . Nous pouvons écrire des bilans matière en régime permanent sur ce système :

Bilan global pour les deux constituants :

et pour le constituant A :

Or, le débit de liquide est égal au débit de reflux, , provenant du condenseur (hypothèse de Lewis). Nous avons donc :

est le taux de reflux[3].

On obtient donc :

relation entre la compositions de la vapeur () et la composition du liquide () qui se croisent entre les plateaux et  : dans un plan (), sa représentation est une droite, que nous appellerons droite opératoire de rectification. Cette droite a les deux propriétés suivantes, qui permettent de la tracer facilement :

  • elle passe par le point de coordonnées (, )

  • son ordonnée à l'origine est

Courbe d'équilibre et droite opératoire de rectificationInformationsInformations[4]
Courbe d'équilibre et droite opératoire de rectificationInformationsInformations[5]
  1. section de rectification (en distillation)

    portion de colonne située au-dessus de l'étage d'alimentation

  2. distillat (en distillation)

    débit de matière soutiré au condenseur

  3. taux de reflux (en distillation)

    le rapport du débit de reflux au débit de distillat

  4. Jacques Schwartzentruber Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique

  5. Jacques Schwartzentruber Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique

Jacques Schwartzentruber (EMAC) Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)