De la Thermodynamique aux Procédés : concepts et simulations.

Système ternaire : méthanol (1) - tétracholorométhane (2) - benzène (3)

Considérons maintenant le système ternaire méthanol (1) - tétracholorométhane (2) - benzène (3).

Toujours à la température de 350 K, faisons varier la pression entre 1 et 2,3 bars. Les comportements intéressants se situent au-delà de 1,9 bar :

  • à 1,9 bar, on a deux zones diphasiques disjointes qui relient les faces (1-2) et (1-3) du triangle : ceci est clairement lié à la présence d'azéotropes binaires sur chacune de ces faces (méthanol - tétrachlorométhane et méthanol - benzène) ;

  • si on se place à la pression de l'azéotrope binaire méthanol-benzène (P=1,985 bar) les deux domaines diphasiques se rejoignent en cet azéotrope ( , , ) ;

  • au delà de cette pression, la zone diphasique se détache du côté (2-3) du triangle ;

  • lorsqu'on continue à augmenter la pression, la zone diphasique (ainsi que le domaine vapeur qu'elle entoure) va se réduire jusqu'à converger vers l'azéotrope binaire (1-2) (, , , ).

L'azéotrope de la face (1-3) est donc ici un point de selle sur la surface de bulle[1], alors que celui de la face (1-2) est le maximum absolu de cette surface.

Simulation

  1. bulle (température ou pression de)

    condition dans laquelle la première bulle de vapeur apparaît dans un mélange liquide

Jacques Schwartzentruber (EMAC) Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)