De la Thermodynamique aux Procédés : concepts et simulations.

Introduction

Des mélanges présentant une enthalpie libre d'excès[1] négative peuvent aussi donner lieu à azéotropie[2], et on parle alors d'azéotrope négatif. Un azéotrope négatif est un minimum commun des courbes de bulle[3] et de rosée[4] isothermes, et un maximum commun des courbes de bulle[3] et de rosée[4] isobares.

Pour illustrer cela, considérons le binaire hexafluorobenzène-benzène. Les deux corps purs ont des températures d'ébullition extrêmement proches, et nous avons vu que c'est une situation très favorable pour l'azéotropie[2]. En fait, ce mélange présente même deux azéotropes, l'un négatif, l'autre positif.

  1. excès (grandeur d')

    différence entre la valeur de la grandeur considérée dans la solution liquide réelle et la valeur qu'elle aurait si la solution était idéale. On utilise en particulier l'enthalpie libre d'excès, l'enthalpie d'excès et le volume d'excès

  2. azéotropie

    équilibre liquide-vapeur où le liquide et la vapeur ont la même composition

  3. bulle (température ou pression de)

    condition dans laquelle la première bulle de vapeur apparaît dans un mélange liquide

  4. rosée (température ou pression de)

    condition dans laquelle la première goutte de liquide apparaît dans un mélange vapeur

Jacques Schwartzentruber (EMAC) Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)